samedi 2 juillet 2016

Quand je serai vieille...


Quand je serai vieille...





Quand je serai vieille, je ne veux pas qu'on m 'appelle « ma ptite dame » ou « ma jolie ». Je veux être respectée et conserver mon identité jusqu'à la fin. Je ne veux pas qu'on me retourne dans tous les sens sans même me prévenir pendant les soins. Je veux qu'on me touche avec douceur et qu'on m'explique ce qu'on me fait. Je ne veux pas qu'on me juge et qu'on dise de moi que je suis difficile ou compliquée. Je veux qu'on me traite avec bienveillance et qu'on accepte que je ne sois pas toujours de bonne composition.
Quand je serai vieille, je ne veux pas dormir dans des draps d'hôpital, je veux mon linge de lit. Je ne veux pas être lavée au gant jetable, je veux mes affaires de toilette. Je ne veux pas qu'on me serve mes repas dans des barquettes en plastique, je veux une jolie vaisselle comme à la maison.
Quand je serai vieille, je ne veux pas d'une couche, je veux une protection. Je ne veux pas d'un bavoir, je veux une grande serviette. Je ne veux pas d'un verre canard, je veux un verre ergonomique.
Quand je serai vieille, je ne veux pas qu'on parle devant moi comme si je n'étais pas là. Je veux pouvoir discuter avec ceux qui s'occuperont de moi. Je ne veux pas qu'on s'empare de mon fauteuil sans me prévenir pour m'embarquer à toute vitesse à l'autre bout du couloir. Je veux qu'on m'annonce qu'on va changer de pièce et qu'on chemine à un rythme qui ne me donne pas le vertige. Je ne veux pas qu'on me dise de faire dans ma protection sous prétexte que je suis trop longue à installer aux toilettes. Je veux que mes besoins élémentaires soient respectés et ma dignité conservée.
Quand je serai vieille, je marcherai moins bien, j'entendrai moins bien, je comprendrai moins bien. Mais je serai toujours capable d'aimer telle ou telle personne, d'avoir envie de tel ou tel menu, d'avoir peur de tel ou tel événement.

Quand je serai vieille, je veux juste qu'on ne m'enlève pas le droit d'être moi.



6 commentaires:

  1. Très joli texte plein d'émotions. Moi quand je serai vieille j'aimerai rencontrer des personnes comme toi. MERCI

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je découvre ton blog grâce à un partage sur la page FB assistant de soins.
      Oui, nos résidents souhaitent tout ce qu'on souhaite pour nous même et nos proches.
      Merci de nous le rappeler
      Véronique

      Supprimer
  2. ...Un texte plein de tendresse et de douceur à lire et à relire, afin de nous en souvenir les jours ou il faut aller vite, quand nous sommes épuisés par la charge de travail ou le manque de personnel
    N'oublions jamais que nos patients âgés sont des hommes et des femmes qui ont eu (et ont toujours!) une vie avant d'être dépendants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. quand je serais vieille je ne veut pas qu'on me fasse subire tout ce que je fais subire au résidents. j'ai honte de moi!!! j'en ai marre d'etre en manque de personnel, marre que ses putains d'autorité qui n'y connaissent rien en soins, te parle de bienveillance!! tu parle la seule chose qui les interessent c'est le fric

      Supprimer
  3. C'est pour ça qu'on se bat quand on a CHOISI de travailler en gériatrie.
    Le respect de la personne dans sa globalité.

    RépondreSupprimer
  4. remarquable - merci pour cette demande de respects
    moi aussi j'aimerai rencontrer des personnes comme vous

    RépondreSupprimer