mercredi 30 janvier 2019

La prime de la discorde



Avec l'aimable autorisation des Actualités Sociales Hebdomadaires.

Toute ressemblance... patatipatata...

1 commentaire:

  1. NB: excuses au cas où il y aurait une redite, j'ai pas de confirmation que mon texte a été envoyé et ça affiche "aucun commentaires"...

    Une prime pour que vous vous taisiez tout de suite peut-être?
    Une belle carotte... assortie d'un beau bâton: "vous avez eu une prime, qu'est-ce que vous voulez de plus? Toujours à réclamer!"

    Un beau piège aussi.
    Parce que supposons que vous la refusiez, et c'est difficile de refuser de l'argent quand tout est si cher. Et bien "on" aura beau jeu de vous dire que vous ne savez pas ce que vous voulez. Que vous n'êtes pas "raisonnables". Que c'est la crise. Et autres arguments.
    Beau piège. Si cynique, si bien élaboré, si... prévisible!

    Une prime... parce que "on" espère que ça vous fera taire tout de suite. Avant les prochaines élections en tout cas.
    Alors que faire bouger le système, déterminer ce qui ne va pas et y apporter des solutions, ça prendrait plus de temps pour avoir des effets, peut-être même que ça ferait effet après les élections. Peut-être même que ça coûterait plus cher qu'un saupoudrage de "primes".

    Bon courage.

    RépondreSupprimer