mercredi 6 décembre 2017

Johnny, Johnny, Johnny

Johnny est mort.
À la télé, à la radio, partout, ça tourne en boucle. La vie de Johnny. Les chansons de Johnny. La famille de Johnny. Les amis de Johnny. Les femmes de Johnny. Les spectacles de Johnny. Johnny, Johnny, Johnny...

Je me lève avec Johnny, je mange avec Johnny, je passe ma journée avec Johnny. Johnny, Johnny, Johnny...

Dans le salon de l'EHPAD, la télé diffuse ses hommages. Johnny, Johnny, Johnny...

Dans les chambres des résidents, quand la radio est allumée, c'est Johnny, Johnny, Johnny...

À table, c'est Johnny, Johnny, Johnny...

Tout le monde connaît Johnny. Tout le monde a déjà fredonné au moins une chanson de Johnny. Parce que Johnny, Johnny, Johnny...

L'ambiance est étrange aujourd'hui. Pas très rock'n roll. Pas très Johnny, Johnny, Johnny...

Au moment du coucher, alors que je fais le tour des chambres, c'est encore Johnny, Johnny, Johnny...

Johnny est partout.

Sauf chez Madame Pinson.
Madame Pinson a passé la journée devant la télé. Toute la journée, c'était Johnny. Johnny, Johnny, Johnny...
Mais ce soir, alors que Madame Pinson est déjà couchée et que je m'apprête à quitter la chambre, elle entend fredonner dans le couloir. Johnny, Johnny, Johnny...
- On risque d'entendre Johnny toute la semaine! lui dis-je avant de refermer la porte.
- Ah bon? Mais pourquoi?
- Eh bien, avec sa mort, les hommages vont pleuvoir...
- Quoi? Johnny est mort? Johnny Hallyday?

Aloïs, Aloïs, Alois...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire