vendredi 28 juillet 2017

Boum!

C'était l'heure calme, après le repas. L'équipe de l'après-midi, fraîche et souriante, venait remplacer celle du matin, fatiguée. Les transmissions se faisaient au calme, dans une petite pièce à part, autour d'un café et de petits gâteaux laissés par la dernière stagiaire aide-soignante. C'était l'heure calme après la course folle des levers, des toilettes et des repas, avant la course folle des changes, des repas et des couchers.
Les soignants venaient de finir leurs transmissions. Une glycémie, une visite, une sortie, un état de fatigue, une constipation... Des transmissions classiques dans un EHPAD pas si classique que ça. Après les infos du jour, le cadre avait proposé de remplir la grille AGGIR de Monsieur Pivert, 78 ans. L'équipe en était à l'item 10, et il fallait répondre à la question suivante : "Monsieur Pivert sait-il alerter en utilisant les moyens de communication à distance (cris, téléphone...)?"
Soudain, il y avait eu comme un bruit sourd. Et puis rien. Rien, sinon les bruits habituels. Le bruit de la télé, des pas traînants de Monsieur Moineau, de la complainte de Madame Mésange.
Les soignants s'étaient sont tous levés prestement. Un bruit sourd, ça n'était jamais bon signe.
Dans le salon, tout semblait normal. Quelques résidents somnolaient devant la télé qui crachait un énième téléfilm à l'eau de rose. Madame Pie soliloquait dans le vide, Monsieur Vautour grignotait la manche de son pull, Monsieur Faisan tentait désespérément de franchir un obstacle avec son déambulateur.
À première vue, donc, tout était normal. À un détail près. L'obstacle qui gênait Monsieur Faisan, c'était un pied. Le pied de Madame Alouette. Et cette dernière était par terre, dans une position improbable et sans doute douloureuse.
Quant à Monsieur Pivert, il était tranquillement assis à côté et lisait son journal en repoussant distraitement la canne de Madame Alouette qui avait atterri sur son pied.
Pas de cris, pas de pleurs, pas de panique. Un clown unijambiste aurait pu traverser le salon en chantant du Sardou avec l'accent marseillais que ça n'aurait rien changé au cours des choses.
Quelques minutes plus tard, Madame Alouette ayant été relevée et installée confortablement dans un fauteuil, les soignants reprirent leur grille AGGIR. Et à la question "Monsieur Pivert sait-il alerter?", ils répondirent en choeur : NON!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire